Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

roddy-doyle-1-sized.jpg

1 : Ne mettez pas une photo de votre auteur préféré sur votre bureau, notamment si cet auteur est l'un de ces écrivains célèbres qui ont fini par se suicider. 

2 : Soyez sympa avec vous-même. Remplissez vos pages aussi vite que possible : pour cela, utilisez le double interligne, ou sautez une ligne à chaque fois. Considérez chaque page comme un petit triomphe.

3 : Et ce jusqu'à la page 50. Ensuite, calmez-vous, et commencez à vous préoccuper de la qualité. Inquiétez-vous vraiment : c'est votre boulot. 

4 : Donnez un titre à votre texte le plus rapidement possible. Regardez-le, possédez-le. Dickens savait que Bleak House (la Maison d'Apre-vent) s'appellerait ainsi avant même d'avoir commencé à l'écrire. La suite a dû en être facilitée. 

5 : Restreignez votre navigation internet à quelques sites par jour. Restez à distance sites de pari en ligne, à moins que ce soit pour faire des recherches. 

6 : Ayez un dictionnaire, mais dans le hangar au fond du jardin, ou derrière le frigo, à un endroit qui requière un déplacement ou de l'effort. De cette façon, il y a des chances pour que les mots qui vous viendront à l'esprit ("cheval" "courut" et "dit") fassent l'affaire. 

7 : De temps à autre, cédez à la tentation. Lavez le sol de la cuisine, étendez la lessive. C'est toujours de la recherche. 

8 : Changez d'avis. Les bonnes idées sont souvent assassinées par des idées encore meilleures. Je travaillais sur un roman consacré à un gang qui s'appellait "the Partitions". Puis j'ai eu l'idée de l'appeler "The Commitments". 

9 : Ne parcourez pas Amazon à la recherche des livres que vous n'avez pas encore écrits. 

10 : Consacrez quelques minutes chaque jour à rédiger votre biographie de 4e de couverture. "Il partage sa vie entre Kaboul et la Terre de feu." Ensuite, remettez-vous au boulot. 


Cet article a été publié dans the Guardian : link


Partager cet article

Repost 0