Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



PICASSO-femmes-courant-sur-la-plage.jpgDans le miroir de l’entrée, je vérifie que mon accoutrement du jour est ok. Mes collants ne sont pas filés ; mes bottes à talon aiguille sont cirées ; aucune mèche de cheveux ne dépasse. Mon maquillage ne coule pas. J’enfile mon manteau et mon chapeau. Avant de sortir, je vérifie encore une fois que tout dans ma tenue suggère la respectabilité à laquelle j’aspire tant.


Je claque la porte, j’empoigne la trottinette. Me voici sur le trottoir. C’est alors que je prends mon élan. Dès les premiers mètres, les passants m’adressent tantôt des sourires goguenards, tantôt des encouragements ironiques. Je les entends à peine. Je cours de mon mieux sur mes talons aiguilles, maintenant à grand-peine mon chapeau d’une main, mon sac de l’autre. Je cours après une trotinette rose fluo, montée par un lutin de 93 centimètres, qui file sur le trottoir entre les passants. Je cours, trébuchant sur les pavés, slalomant entre les crottes de chien, et répétant en vain, d’une voix que l’angoisse et le l’effort rendent suraiguë : « Attends maman, chérie ! Attends maman ! »

Fox trot
Cabriolet, cabriolet

Tag(s) : #le monde vu de ma fenêtre

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :